Bourgogne-Franche-Comté : nos 8 lieux de savoir-faire préférés

Chaque année, Atelier Particulier prend la route de France (et d’ailleurs) pour dénicher et mettre en lumière les plus beaux savoir-faire. Une route qui nous a mené dans la région de Bourgogne-Franche-Comté, entre ses vignes, ses élevages et ses nombreux autres lieux de savoir-faire.

 

Habitant des lieux, randonneur du Jura ou futur visiteur, lisez jusqu’au bout : on a sélectionné spécialement 8 lieux à ne pas manquer !

Naturellement, qui dit Bourgogne dit vignobles ;)

La Fabrique des Anis de Flavigny – Côtes d’Or

La famille Troubat confectionne les Anis de Flavigny, selon la même recette depuis 1591. C’est à cette famille que l’on doit la renommée mondiale des anis, après un succès certain lors de l’exposition universelle de 1900 à Paris. Les bonbons étaient d’abords commercialisés dans les palaces, puis dans les gares. Jusqu’à l’après-guerre, où les Anis de Flavigny pouvaient être achetés dans des distributeurs automatiques dédiés.

 

Aujourd’hui, les anis ont conquis d’innombrables lieux de vie, comme les aéroports et jardineries. Sur place, vous pourrez découvrir toutes les étapes de fabrication, la crypte carolingienne de l’Abbaye, le musée des anis, et le café où vous pourrez déguster les fameux « bien bon bonbons ».

Au)délà de la fabrique, n'hésitez pas à visiter la ville !

Château de Meursault – Côtes d’Or

Comment passer par la Bourgogne sans aller à la rencontre de son savoir-faire viticole ? Ici, les vignes prennent une place toute particulière dans la culture et les paysages. Le Château de Meursault vous offre une immersion dans ces terroirs classées au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2015. Vous pourrez y découvrir l’histoire de ces vignobles emblématiques lors de la visite des caves du château. Votre visite peut se terminer par une dégustation qui ravira les amateurs comme les passionnés de vin.

Au Châtea Meursault, on entretient les vignes comme de l'or pur !

Le Cassissium – Côtes d’Or

Inventée en 1841, la crème de Cassis est un véritable symbole de la gastronomie bourguignonne. A consommer avec un Bourgogne aligoté ou un crémant de Bourgogne pour un kir typique du terroir local. Vous pourrez savourer ces cocktails à la fin de votre visite de la liquoristerie Védrenne, à Nuits-Saint Georges, où les liqueurs de cassis sont confectionnées depuis 1923. Vous saurez tout de leur fabrication, de la sélection des baies à leur macération jusqu’à leur mise en bouteille.

Attention aux gourmands, difficile de résister à la crême de Cassis.

Mulot & Petitjean – Côtes d’Or

Saviez-vous que le pain d’épices est l’une des spécialités de Dijon ? Pour l’apprécier à sa juste valeur, une adresse : Mulot & Petitjean. Vous pourrez y découvrir son histoire, de la spécialité des Flandres à aujourd’hui. Vous verrez aussi sa fabrication artisanale et, bien sûr, vous pourrez y goûter. Avec ses 220 ans d’âge, la fabrique de pain d’épices a quelques secrets à vous livrer

Retour en enfance garanti pour les amoureux du pain d'épices.

Cave d’affinage du fort Saint-Antoine - Doubs

Ce fort oublié est découvert en 1966 par Marcel Petite qui en fera « La Cathédrale du Comté ». Niché à 1100 mètres d’altitude, ce dédale de galeries est aujourd’hui le lieu d’affinage de 100 000 meules. Elles s’affinent ici pour prendre toute leur saveur au gré de 10 à 20 mois d’attention des maîtres affineurs. Un travail quotidien qui mène chaque fromage à son apogée avant d’être dégusté. Vous pourrez découvrir comment est faite cette spécialité locale grâce aux artisans affineurs qui guideront votre visite du fort.

Ces rangées interminables de fromages sont encore plus impressionnantes une fois sur place ;)

Verrerie la Rochère – Haute Saône

Fondée en 1475, La Rochère est l’une des plus anciennes verreries d’art de France. Les maîtres verriers sont toujours à l’œuvre pour donner leur forme à ces verres d’exception. L’occasion de découvrir de vos yeux toutes les étapes de fabrication de la verrerie artisanale. Progrès oblige, la mécanisation a pris sa place dans la verrerie, qui n’a pas oublié son savoir-faire original « fait main, soufflé bouche ». Cet artisanat qui a traversé les siècles marquera votre visite.

Sans hésiter, le soufflage de verre se classe dans les savoir-faire qui nous impressionnent le plus !

Manufacture Perrin – Saône-et-Loire

Cette manufacture familiale fondée en 1924 confectionne des chaussettes et collants 100% Français. Un savoir-faire transmis de génération en génération appuyé par 70 machines qui permettent la production de 5000 pièces de qualité chaque jour. Deux de ses métiers sont anciens et permettent de réaliser des points bien spécifiques. Les finitions sont faites mains, tout comme le contrôle de la qualité et le conditionnement. Un artisanat entre tradition et modernité qui est commercialisé sous les marques « Berthe aux grands pieds » et « Dagobert à l’envers », ainsi que pour de grandes maisons de Luxe comme Dior.

Pour nous être offerts plusieurs paires de chaussettes, on l'affirme : elles sont aussi belles que confortables !

Les caves de Bailly Lapierre - Yonne

Les caves de Bailly Lapierre prennent leur place dans les carrières creusées pour extraire les pierres de Notre-Dame et du Panthéon depuis 1927. Ce lieu spectaculaire, qui vaut le détour, est également un endroit pour s’initier au crémant de Bourgogne. Cette visite au cadre exceptionnel se terminera par une dégustation de 2 crémants de Bourgogne. Vous pourrez repartir avec quelques bouteilles si vous avez apprécié leur pétillant, ou du moins garder le verre de dégustation en souvenir.

N'hésitez pas à leur demander des conseils si vous hésitez à vous offrir un crémant, ce sont des puits de savoir !

Nous espérons que ces quelques destinations sauront combler votre soif (insatiable) de savoir-faire. Si vous en voulez davantage et que vous souhaitez qu’on vous ouvre les portes de nos ateliers, ça se passe sur Instagram. Voyages, techniques de confection, pièces d’exception et images exclusives : tout y est.

 

À très bientôt,

Fulbert, Benjamin et toute l’équipe d’AP.