By visiting this website, you accept the use of cookies in order to improve the quality of your visit and enable us to offer you services and products adapted to your interests, in addition to social sharing options. More information.

I accept
  • Luxury at your fingertips

Vilac et ses jouets en bois laqué jurassiens

En 2010, le musée des Arts Décoratifs rendait hommage à une Entreprise du Patrimoine Vivant qui a bercé l’enfance de beaucoup d’entre nous. Au travers d’une exposition qui retraçait 100 ans d’histoire, grands-parents, parents et enfants pouvaient revivre d’un clin d’œil des instantanés de leur jeune âge t des moments vécus avec des jouets jurassiens. Ceux de l’entreprise jurassienne Vilac

Encore aujourd’hui, Vilac produit sa gamme de jouets en bois laqué au cœur du Haut-Jura. A une vingtaine de kilomètres d’Oyonnax, la capitale française de l’acétate réside un autre savoir-faire : celui du bois tourné Vilac.

La technique du bois tourné est probablement originaire de l’Égypte ancienne, celle des pharaons. Depuis des siècles néanmoins, elle est maitrisée, en France, par des manufactures et artisans dont le savoir-faire a été porté à l’inventaire du patrimoine culturel immatériel français. Le tournage du bois réside notamment en la confection d’une pièce par rotation autour d’un axe fixe délimité par deux pointes et parallèle aux fibres du bois.

L’histoire de la tournerie Vilac commence un jour de 1911. Alors, Narcisse Villet crée son atelier, dénommé à sa création Maison Villet. Un atelier qui gagnera en renommée dans la région et que ses fils porteront plus loin, connu aux 4 coins de l’Hexagone.

Attention aux doigts ! :)

Ce jouet à tirer en forme de crocodile date de 1927. Il a été peint à la main au sein de la Maison Villet

Ce n’est que plus tard, dans les années 70, que la Maison Villet prendra le nom de Vilac, en hommage au patronyme de la famille et de la laque qui recouvre le bois des jouets.

Une des pièces iconiques de la marque Vilac. Un savoir-faire d'exception au service d'un personnage qui a marqué toute une génération.

Cette voiture aux lignes modernes, encore dans les collections Vilac sous une forme très proche, est conduite par Babar, l’éléphant espiègle de Laurent de Brunhoff. Qui s’en souvient ?

 

En effet, au cours de ces décennies, Vilac fera du bois tourné et laqué sa spécialité, pour laquelle elle est encore reconnue aujourd’hui.

Cette laque, qui donne toute leur spécificité et leur personnalité aux jouets Vilac, est appliquée de la même façon depuis l’origine. La pièce en bois, préalablement tournée selon la forme que l’on souhaite lui donner, est immergée totalement dans un bain de laque.

Et cette méthode n’a pas changé depuis l’origine.

Ce savoir-faire permet de créer des couleurs intenses et profondes. Unique.

C’est l’association de ces deux savoir-faire du bois tourné et de la laque qui ont progressivement rendu Vilac unique en France. Les sifflets, quilles et bilboquets en aulne, buis, hêtre ou charme des débuts ont laissé place aux envies des enfants d chaque génération. Avec un tournant majeur : à partir des années 1980, Vilac profita de sa technique unique pour inviter des designers de renom.

Attirés par ce savoir-faire sans équivalent, des artistes connus – Castelbajac notamment – comme moins – Mélusine Allirol, Olivier Huette par exemple – ont joué des lignes rondes, épurées et sensuelles que Vilac peut créer. Le tout à partir d’une matière première aussi simple que les essences de bois de buis, de pin ou de hêtre.

Ces collaborations ont probablement permis de sauver Vilac au milieu du champ de ruines des entreprises françaises du jouet en bois. Elles avaient été pensées par le dirigeant de Vilac de 1985 à 2012 : Hervé Halgand. Qui, lui-même, avait étudié à l’école des arts appliqués Duperré et fit prendre à Vilac le tournant du jouet en bois design.

C’est donc à lui que l’on doit ce Vilac que l’on connait encore aujourd’hui : des jouets en bois aux lignes à nul autre pareil. Qui, même si ce sont des jouets en bois, ne dénoteraient pas dans un intérieur design. Jusqu’à s’y fondre. Le MoMa, à New York, ne s’y est pas trompé, qui a intégré les jouets Vilac à ses collections.

Pour petit ou grand, donc, le bois jurassien de Vilac rassemble les générations au cœur de la maison.

Voici l'un de nos coups de coeur. Le mariage, parfait entre le savoir-faire d'un atelier et celui d'un artiste mondialement reconnu. Une pièce de collection.

Cette bascule pour enfants reprend l’un des motifs iconiques de l’artiste urbain Keith Haring (1958 – 1990).

Ce jeu de quilles est issu de la collection Présidence de la République. Elle a été créée spécifiquement à l’occasion de la Grande Exposition du fabriqué en France, qui a présenté 120 produits Made in France au Palais de l’Élysée en janvier 2020