By visiting this website, you accept the use of cookies in order to improve the quality of your visit and enable us to offer you services and products adapted to your interests, in addition to social sharing options. More information.

I accept
  • Luxury at your fingertips

Notre collection d'écharpes voit triple !

3 pièces, 1 point commun : Biella

Cette semaine, nous vous prenons par la main. Sur la route d’un savoir-faire que vous commencez à connaitre.

Les 3 pièces que nous vous proposons ont un point commun : leur lieu de confection.

Aux tous débuts d’Atelier Particulier, à la recherche de savoir-faire reconnus et souvent oubliés, on nous a conseillé de nous rendre à Biella.

Cette ville, nous n’en avions jamais entendu parlé. On ne savait pas où elle se situait. Biella, c’est l’Italie oubliée des tracés touristiques.

Et vous ne savez pas ce que vous ratez ! On vous montre ?

Direction Biella, donc. Le chemin, on le connait désormais par cœur (on y va souvent !). Un avion pour Milan Malpensa.

Puis 2h de route. On peut aller plus vite pour parcourir les 100 kilomètres qui la séparent de Milan. Mais on a la fâcheuse tendance de s’arrêter à mesure que l’on s’approche des contreforts alpins. Et de prendre des photos.

Car, oui, Biella est aux pieds des Alpes. Ce qui explique sa tradition lainière.

Un peu d’Histoire.

Tout commence en 1240. C’est l’origine de la tradition lainière de Biella : des documents officiels retracent l’organisation du secteur lainier dans la région, à cette époque.

À partir de là, Biella construit peu à peu son savoir-faire et acquiert une réputation d’excellence dans toute l’Europe. Ses techniques de tissage et sa mécanisation, moderne pour l’époque, lui permettent d’exprimer son plein potentiel.

À l’époque, plusieurs villes du nord de l’Italie tirent leurs épingles du jeu. Mais la plus dynamique d’entre elles, parmi les Venise, Florence et autres Milan, est sans aucun doute Biella.

Sur la route de Biella, on croise, parfois, des moutons. Mais ce n’est pas pour ses élevages que Biella s’est spécialisée dans la laine.

La spécialisation dans la laine de Biella provient d’une autre richesse de la nature : l’eau des Alpes. Pure, celles de la rivière Cervo est idéale pour le lavage et la teinture de la laine.

Bien que Biella ne soit pas une spécialiste de l'élevage, vous pourrez tout de même voir, ici et là, quelques moutons sur votre route.

Biella, c’est donc une cité qui respire la laine. Sur la route, on croise les anciens ateliers. Si bien que, quand on y arrive la 1ère fois, on se demande si certains sont encore en activité.

Difficile de faire le tri mais, à force de rouler, on finit par trouver la lumière.

Et, notamment, pour trouver un filateur de renom : Zegna Barrufa.

Le savoir-faire de Zegna Baruffa

Entrer dans les ateliers de Zegna Baruffa, c’est entrer dans un atelier qui cumule pas moins de 160 années de savoir-faire. C’est une grande institution italienne. Et un privilège à visiter. Elle est reconnue par toutes les maisons, et ses concurrents cherchent souvent à égaler ses fils de laine, de coton, de soie. Et cette reconnaissance, elle l’a pour 2 raisons :

  • Elle maitrise 100% de sa chaine de production
  • Elle a un goût prononcé pour les matières nobles

Zegna est un atelier intégré. Elle garde un œil sur tout. De la sélection de la laine en passant par le nettoyage de la fibre, le peignage et le filage du fil. Perfectionniste, la manufacture possède même désormais son propre élevage de moutons en Nouvelle-Zélande. Maitrise totale du savoir-faire.

Cette maîtrise a un objectif : proposer les meilleures bobines de fil de laine. Objectif réussi !

Et ce savoir-faire est désormais objectivé. En récompense de ses investissements conséquents et du soin apporter au produit, Zegna Baruffa est certifiée par de nombreux labels. Notamment GOTS.

GOTS ?

Le label GOTS, où Global Organic Textile Standard, est une certification qui garantit :

  • Des procédés de production et de transformation respectueux de l’environnement
  • Respect et un gage d’amélioration continue des conditions de travail
  • Une utilisation majoritaire de fibres biologiques
  • Un engagement de ne pas utiliser d’intrants dangereux, comme les métaux lourds 

C’est peu dire que le choix y est difficile. Pour l’hiver, nous avions une idée en tête. Dénicher une laine vierge Mérinos de 1er grade.

Pourquoi ce choix ?

Chez Atelier Particulier, vous le savez, nous sommes passionnés de matières nobles et naturelles. C’est une obsession.

Pour nous, une belle pièce, c’est une belle matière naturelle et une confection d’expert. Point.

Parmi ces matières, pour l’hiver, la laine tient une place de 1er rang. Et autant choisir le meilleur, non ?

Si le Mérinos est un mouton d’apparence normale, il se différencie des autres sous-espèces par la qualité de sa laine.

Comment l’expliquer ?

Cette laine, c’est le résultat du travail des Espagnols qui, pendant des siècles, ont travaillé à l’amélioration de l’espèce à huis clos. En effet, jusqu’au XVIIIe siècle, toute tentative d’exportation de moutons était punie de la peine de mort.

A l’époque déjà, sa douceur, sa résistance et la finesse de ses fibres séduisent toutes les nations du monde.

Aujourd’hui, le mérinos, n’est plus l’unique propriété des Espagnoles. Les Australiens et Néo-Zélandais sont reconnus comme les meilleurs éleveurs, tandis que les Italiens et les Anglais se sont affirmés depuis longtemps comme des fileurs et tisseurs incroyables.

Si l’histoire du mouton mérinos vous intéresse, nous avons écrit un article qui devrait vous plaire : ICI

Niveau propriété technique, la laine mérinos répond à tous vos besoins :

  • Très chaude (idéale pour l’hiver en France)
  • Grande douceur (19,5 microns, soit aussi fin qu’un cachemire grade B)
  • Thermorégulante (impossible d’étouffer avec du mérinos, la laine s’adapte à son environnement)
  • Hypoallergénique (même les peaux les plus sensibles peuvent en porter et l’apprécier)
  • D’un entretien facile (un bol d’air frais vous suffira à effacer les odeurs)
C'est beau, doux et soyeux, même à l'état brut. Voici une laine mérinos.

Dernier point.

Chez Zegna, on nous a conseillé de partir sur une pure laine vierge. Pourquoi ? Car c’est la laine la plus naturelle possible : a minima 99,7% de laine, le restant étant des résidus d’autres matières. Ainsi, vous êtes sûr d’avoir entre les mains, une véritable pièce de laine, entièrement naturelle. Sans rien d’autre.

Chez Zegna Baruffa, donc, on a trouvé notre laine. Mais une bobine ne fait pas une écharpe. Encore faut-il trouver un tisseur !

On reprend donc la route de Biella. Pour pas longtemps.

Sur les routes de Biella, vous pouvez tomber sur ce type de paysage.

Le savoir-faire made in Biella

Juste à l’extérieur de la ville, on a trouvé notre bonheur. A moins de 10 kilomètres de chez Zegna Baruffa.

La 1ère fois que nous avons rencontré Caterina et Vittorio, c’était il y a 6 ans (ou peut-être 7 ?). Leur atelier, c’est une affaire de famille depuis 3 générations. Et de fidélité.

Depuis la 1ère rencontre avec eux, on ne s’est jamais arrêté. Notamment parce que l’on apprécie l’éthique de cette équipe soudée.

Et aussi parce que Caterina aime beaucoup travailler les laines de chez Zegna. Ces deux savoir-faire s’emboitent à la perfection.

‘’Lorsqu’un savoir-faire se transmet, il devient sacré, et c’est à ceux qui le reçoivent de le protéger pour que le rêve ne s’éteigne pas. Caterina S. – Dirigeant’’

Sur les 3 écharpes que nous vous proposons cette semaine, les tests de confection ont été super fluides.

Ces écharpes 100% Made in Biella, il s’agit désormais de vous les présenter, non ?

Une matière première de qualité, un savoir-faire, 3 styles.

On vous explique tout cela en détails.

3 écharpes, 3 styles

L’Écharpe Laine Vierge Essentielle : l’essentielle qu’il vous faut

Notre première écharpe porte bien son nom. C’est une pièce essentielle.

Vous souhaitez une pièce polyvalente, sans fioritures, facile à porter ?

Alors cette écharpe est faite pour vous !

Côté « technique », l’Écharpe Laine Vierge Essentielle plaira à ceux qui sont à la recherche d’une pièce douce, chaude (entre 0 et 15 degrés) et durable (= facile à entretenir).

Il s’agit d’une écharpe de dimensions classiques, avec ses 37 cm de largeur et 200 cm de longueur.

Ici, le plus dur sera de choisir parmi tous les coloris 😉

L’Écharpe Laine Vierge Chevrons : le motif qui fait la différence

L’Écharpe Laine Vierge Chevrons est une pièce que nous affectionnons particulièrement dans l’équipe. D’ailleurs, les plus anciens d’entre vous auront certainement remarqué que le motif chevron est notre petite signature.

Nous le travaillons depuis les premiers jours d’AP.

Pourquoi ? Car nous aimons sa polyvalence, sa discrétion mais aussi et surtout sa capacité à apporter un petit twist à une tenue.

Cette écharpe, nous l’avons imaginée pour ceux qui souhaitent dynamiser leur quotidien. Son motif et ses couleurs intenses suffiront à relever chacune de vos tenues, sans prendre de risque.

Côté technique, l’Écharpe Laine Vierge Chevrons, plaira à ceux qui sont à la recherche d’une pièce chaude (entre -5 et 15 degrés) et douce, enveloppante (45 cm de largeur pour 190 cm de longueur) et protectrice.

L’Écharpe Laine et Soie : le must pour être chic

L’Écharpe Laine et Soie est la plus singulière des trois.

Sa composition, d’abord, la différencie des 2 autres. Son fil associe 90% de laine vierge mérinos et 10% de soie.

Pourquoi 10% de soie ?

La soie apporte à cette écharpe un touché unique, presque velouté. Et lui donne un relief particulier. Elle prend la lumière comme nulle autre !

La Laine et Soie plaira à ceux qui recherchent de l’élégance et des accessoires chics. On aime à dire que c’est la pièce la plus élégante de notre collection ! C’est le meilleur choix pour les tenues plus formelles : costumes, tailleurs et autres tenues de travail.

Par ailleurs, elle séduira les membres de notre communauté qui sont à la recherche d’une écharpe très résistante (la soie est une des fibres naturelles les plus résistantes), tout en restant douce et chaude pour affronter l’hiver.

Une surprise en +

Maintenant que vous avez les cartes en main pour choisir votre écharpe, ne manque-t-il pas quelque chose ?

Un bonnet, non ?

Ce bonnet, cela fait 3 ans que nous vous le proposons chaque hiver ? et son succès ne se dément pas.

Le Bonnet Geelongora est tricoté dans un atelier familial écossais fondé en 1845, selon le même savoir-faire.

Bienvenue à Stewarton, petite ville située à quelques encablures de Glasgow. L'atelier familial avec lequel nous avons le privilège de travailler est le dernier restant à Stewarton. Depuis 1845, il confectionne pour les plus Grands des bérets et autres bonnets en maille. Ces pièces nécessitent un savoir-faire (et des machines rotatives spécifiques) que notre atelier est un des derniers à maitriser.

Ici, nous avons sélectionné un fil particulier, appelé Geelongora, associant 75% de laine d’agneau Geelong - la toute première tonte de l’agneau, avant ses 7 mois - et 25% d'angora. Ce mélange rare assurera à votre pièce chaleur, confort et durabilité. L'angora que nous utilisons bénéficie du label Caregora™ (garantissant que les animaux sont élevés selon les critères les plus stricts de protection animale et de développement durable.).