By visiting this website, you accept the use of cookies in order to improve the quality of your visit and enable us to offer you services and products adapted to your interests, in addition to social sharing options. More information.

I accept
  • Luxury at your fingertips

L’alpaga en 5 (folles) anecdotes

La laine d’Alpaga et Atelier Particulier, c’est une longue histoire d’amour.

Voici de nombreuses années que nous travaillons cette matière. En France, nous faisons même parti des premiers à l’avoir mis en avant.

D’ailleurs, notre communauté l’apprécie tout autant. Notre Écharpe en Baby Alpaga est l’une de vos favorites.

Pourquoi ?

Car, l’alpaga est loin d’être un simple Camélidé qui gambade insouciamment dans ses montagnes.

Tout est exceptionnel chez lui : son histoire, ses propriétés…

Pour continuer à démocratiser cette matière rare, voici 5 anecdotes qui, à nos yeux, illustrent bien son incroyable parcours à travers les époques.

L’alpaga a marché sur la lune 

On connaît le nom du premier humain à avoir voir marché sur la lune : Neil Armstrong. L’histoire a moins retenu le nom de ses compères Buzz Aldrin et Michael Collins et a surtout oublié un quatrième passager : l’Alpaga.

Sa laine pour être exact. Lors de la préparation de la mission Apollo 11 la Nasa avait besoin d’une fibre aux propriétés d’exception pour habiller ses cosmonautes. 

C’est la laine d’alpaga qui remporta la première place. En effet, elle est légère, thermorégulante, chaude et adaptée à toutes les peaux.  

Si l’heure de gloire spatiale de l’alpaga est aujourd’hui terminée (car remplacé par des fibres synthétiques), nous vous conseillons de l’utiliser au votre quotidien. Comme l’équipage d’Apollo 11, la laine d’alpaga vous permettra, peut-être, de marcher sur la lune.

N'oubliez pas votre écharpes en Alpaga avant de vous envoller vers d'autres cieux.

Chez les Incas, l’Alpaga valait plus que l’or

Quand les conquistadores de Pizarro, véritables explorateurs et conquérants de la couronne d’Espagne, ont débarqué au Pérou en 1533, ils n’ont eu d’yeux que pour l’or et les pierres précieuses des bâtiments incas qui en étaient recouverts.

Pourtant, le bien le plus précieux de l’empire Inca, ce n’était pas l’or. C’était les étoffes.

Les plus précieuses étaient confectionnées à partir d’Alpaga - aussi nommée « fibre des dieux » - et étaient réservées à l’empereur et à la noblesse.

Lors des échanges marchands, les mailles en alpaga avaient bien plus de valeur que l’or ou les pierreries, sans compter que l’animal lui-même était symbole de richesse.

Voici notre conseil. Pour Noël, vous pouvez oublier les bijoux. Offrez plutôt une Écharpe en Baby Alpaga.

La laine d’alpaga est l’une des plus écologique au monde

L’écologie est un enjeu majeur de notre époque, littéralement au centre de toutes les discussions. Pourtant, peu de personnes savent que l’Alpaga est une des laines les plus écologiques du monde ! Voici les raisons :

  • Lorsqu’ils mangent, ils coupent l’herbe au lieu de l’arracher, lui permettant de repousser.
  • À la place de sabots, ils ont un coussinet mou prolongé par un ongle, qui n’endommage pas les pâturages.
  • Leur laine est une des plus durable et résistante dans le temps.
  • Leur fibre est recyclable et biodégradable.

Une matière technique, on vous l'avait dit.

Vous l'auriez deviné vous, que cette petite boule de poile était un must pour l'environnement ?

Au Pérou, on s’enterrait avec de l’Alpaga. Parfois, avec SON Alpaga.

Au Pérou, l’alpaga est un animal précieux. Il est une ressource économique essentielle. Mais c’est aussi un animal sacré.

Au milieu des années 20, des archéologues découvrirent dans le désert de Paracas plusieurs sépultures, datant de -500 av.JC.

Dans ces dernières, les corps étaient momifiés à l’aide de nombreuses épaisseurs de tissus en coton et en alpaga. Des poupées russes de textile.

Mais ce n’est pas tout. Les archéologues ont découvert dans certaines tombes, des alpagas enterrés avec leur propriétaire

Une autre preuve de l’importance de cet animal dans l’histoire du Pérou.

Les corps étaient enterrés avec des tissus de ce type.

L’alpaga est un survivant hors norme

L’Alpaga est doux, l’Alpaga est mignon, mais l’Alpaga est aussi un survivant hors norme. Niché dans les Andes péruviennes, il s’est acclimaté à des variations de températures drastiques : une journée en plein mois d’Août peut facilement passer de -20 à 25° !

Pour nous autres humains, il suffirait de changer de vêtement.

L’Alpaga, lui, a développé une laine thermorégulante qui lui permet de s’adapter facilement à son environnement. De quoi gambader à 4000 mètres d’altitude sans même avoir besoin de beaucoup se nourrir.

Voilà de quoi expliquer pourquoi la laine d’alpaga est si utile en hiver. En plus de vous tenir chaud et de vous protéger, elle s’adaptera facilement aux variations de températures.

Vous comprenez maintenant en quoi la laine d’alpaga est hors du commun et pourquoi nous tenons tant à la valoriser.

D’ailleurs, chez Atelier Particulier, nous avons une petite préférence pour le baby alpaga. Encore plus douce et rare, nous trouvons cette fibre de laine irrésistible pour vous accompagner cet hiver.

Cette année encore, elle sera à l’honneur sur atelierparticulier.com

En Écharpes ou en Plaid, le plus dur sera de choisir.