By visiting this website, you accept the use of cookies in order to improve the quality of your visit and enable us to offer you services and products adapted to your interests, in addition to social sharing options. More information.

I accept
  • For our 6th birthday, we offer you a gift with every order 🎂

Quelle laine choisir ?

Aujourd’hui, il est difficile de se repérer entre les qualités, les labels, etc.

Que ce soit quand on choisit une tomate, un vin ou… de la laine.

Dans le cas de cette dernière, quelques critères simples vous permettront néanmoins de naviguer dans le maquis des appellations.

NB : Attention, toutefois – ce n’est pas parce que rien n’est stipulé qu’il s’agit forcément d’une laine de mauvaise qualité ! 

Commençons par la laine de mouton « classique ».

Et ce début est le plus dur. Il n’y a pas d’autorité reconnue qui a créé une segmentation lisible pour tous.

Par conséquent, nombreuses sont les marques, italiennes et anglaises en tête, qui ont déterminé leur propre segmentation marketing. Avec des noms plus ou moins farfelus qui leur permettent de distinguer les différents grades de qualité. Mais ils sont alors juge et partie, ce qui limite l’intérêt de ces dénominations.

C’est sur ce constat qu’a été créé en 1964 la Woolmark Company. Depuis sa création, cette société australienne à but non-lucratif tente de promouvoir une hiérarchie de la qualité des lainages.

Reconnaissez-vous ce logo ? Crédit photo The Woolmark Company

La Woolmark propose pour ce faire une qualification précise de la qualité d’un lainage en se basant sur la pureté de la laine. Autrement dit, elle mesure le taux de laine dans un échantillon.

La laine classique, sans autre information, peut-être un peu de tout : de la laine vierge, de la laine recyclée, un mélange des deux, de la présence d’autres fibres (naturelles ou synthétiques).

Chez Woolmark sont ainsi distinguées deux segments :

-        Le ‘’100% laine vierge’’ sera composée de laine pure à 93% minimum.

-        Le ‘’100% Pure Laine Vierge’’ sera composé de 99,7% de laine minimum. Quasi-pure donc.

L’avantage ? Woolmark nous donne donc des points de repère.

Prenons maintenant le cas plus spécifique de la laine mérinos.

Doux et chaud, le mouton mérinos a la particularité de produire une fibre plus fine que les autres fibres de moutons. Quel que soit son grade d’épaisseur.

Le mérinos est objet de tous les tests. Son épaisseur a récemment baissé sur un lot de laine à 12 microns.

Mais le mérinos classique oscille entre 18,5 et 21 microns.

Des segmentations marketing sélectionnent l’Ultrafine mérino (inférieur à 15 microns), le Superfine mérino, etc.

Gageons que l’industrie saura trouver un nouveau superlatif pour la laine mérinos de 12 microns.

Plus la fibre sera longue et blanche plus elle sera de qualité. Voici un bon exemple d'une laine de qualité.