By visiting this website, you accept the use of cookies in order to improve the quality of your visit and enable us to offer you services and products adapted to your interests, in addition to social sharing options. More information.

I accept
  • Luxury at your fingertips

L'histoire de l'une des plus anciennes entreprises d'Angleterre !

Connaissez-vous la genèse du nom Atelier Particulier ?

A son origine se trouve une volonté simple : celle de rendre plus accessible les savoir-faire du luxe.

Car même les meilleurs savoir-faire, qui se transmettent de génération en génération, se font discrets.

Certains ont même eu le malheur d’être oublié.

Et donc de disparaitre.

Dès lors, notre mission était toute trouvée. Nous deviendrons l’acteur qui facilite la rencontre entre ceux qui font le savoir-faire et ceux qui souhaitent le découvrir. Les Ateliers et les Particuliers.

Tout est dans le nom, donc.

Nous vous ouvrons les portes de l'atelier ! Bienvenue.

Depuis cette période, nous tentons de vous livrer sur un plateau les plus beaux savoir-faire du monde.

En France d’abord, mais aussi en Italie, en Angleterre et même au Pérou.

De notre point de vue, le savoir-faire n’a pas de frontières.

Seules l’expérience et la légitimité comptent.

Cette semaine, à l’occasion du retour de 2 de nos écharpes les plus plébiscitées, l’Écharpe Cachemire Zibeline et l’Écharpe Baby Alpaga, nous allons revenir sur ces savoirs si spécifiques. Pour commencer, nous irons dans le nord de l’Europe.

Direction le Yorkshire.

C’est dans cette région du Nord de l’Angleterre que se trouve l’un des plus vastes parcs nationaux du pays. Le Yorkshire Dales. Les waterfalls et les pâturages à moutons sont caractéristiques du paysage. Vous les avez certainement en tête, ces champs délimités par des murets de pierre sèche.

Alors cela vous rappelle quelque chose ? Des pâturages à pertes de vue.

C’est de cette géographie identifiable qu’est né, en juin 1185, le savoir-faire textile de la région.

Cette date est précise. Cette date n’est pas anodine.  

Juin 1885, c’est l’installation du premier moulin à foulon d’Angleterre.

Le foulage ?

C’est le processus qui consiste à battre et à nettoyer le chiffon dans l'eau. Ce procédé avait pour but de consolider et d'épaissir les fibres, créant ainsi un tissu plus résistant et plus durable.

Depuis lors, l’industrie textile du Yorkshire est un étendard qui fait rayonner la région. Mais pas seulement. Même s’ils sont désormais moins nombreux, une grande partie de ses habitants vivent, encore aujourd’hui, de cet artisanat. D’ailleurs, au début du XVe siècle, 1/3 de sa population travaillait de près ou de loin pour l’industrie textile.

Voici une peinture du ''Temple Newsam''. C'est ici, non loin de Leeds, que le premier moulin à foulon fut construit.

L’industrie textile s’est spécialisée dans le travail de la laine.  

Et notamment de fibres de laines d’exception, comme le cachemire.

Et l’un des ateliers de la région tire son épingle du jeu.

Si le savoir-faire nécessite du temps afin d’être perfectionné et transmis, alors cet atelier est une référence.

Il officie depuis 1797 et fait tout simplement partie des plus vieilles entreprises du pays. 

C’est un spécialiste dans la confection artisanale de pièces en cachemire. Et en cachemire uniquement.

Il a développé un savoir-faire particulier, du sourcing jusqu'au finissage, illustré par son rôle actif dans la Sustainable Fibre Alliance, organisation internationale qui a pour but de rendre durable toute la chaine de valeur du cachemire, depuis la récolte de la fibre jusqu’au produit fini.

Retenez bien ce logo. Cela vous aidera à differencier la qualité des matières.

Avec lui, tout est histoire de minutie et de précision. 

La matière première est soigneusement choisie. Du cachemire grade A provenant d’élevages durables en Mongolie.

Quant à la confection, elle est exemplaire. Un savant mélange de tradition et d’innovation. Depuis 222 ans, l’atelier perfectionne sa technique et maitrise, en plus de la trentaine d’étapes nécessaires à la confection d’une écharpe, un savoir-faire supplémentaire.

On le nomme « Zibeline ». Ou bien « Ripple » en anglais.

Ce secret, réservé aux initiés, est une finition unique qui donne un aspect et une texture inimitables à la pièce de cachemire.

Pour obtenir ce rendu, pas moins de 15 jours de finissage, réalisé artisanalement avec l’aide de chardons, est nécessaire. Pour des passionnés de savoir-faire et de beaux objets comme nous, c’est un honneur de pouvoir côtoyer au quotidien des ateliers avec ce niveau d’expertise.

Alors, que pensez-vous du résultat ?

Et nous sommes d’autant plus fiers d’être en mesure de le partager avec vous au quotidien.

Mais parce qu’une image parle plus que 1.000 mots, voici le détail de ce savoir-faire en photos.

Voici les chardons utilisés pour gratter le tissu de cachemire. Comme vous pouvez le voir, les chardons sont alignés. Ils sont prêt à être placé dans la machine.
Les mêmes chardons, mais sous un autre angle.
Et voici la machine qui gratte le cachemire. En tout, ce processus peut durer jusqu'a 15 jours. C'est aussi long que technique, croyez-nous.
Sous un autre angle, c'est encore plus impressionnant.
Après 15 jours, voici le résultat .
Douceur, chaleur et volupté ! Bravo pour ce savoir-faire d'exception.