By visiting this website, you accept the use of cookies in order to improve the quality of your visit and enable us to offer you services and products adapted to your interests, in addition to social sharing options. More information.

I accept
  • Luxury at your fingertips

Connaissez-vous la 5ème plus ancienne entreprise Textile de France ?

A travers les âges, le lin, fibre aux propriétés sans égal, a été travaillé par l’Homme. Des rives du Nil à la cour du Roi-Soleil, il n’a eu de cesse de révéler ses propriétés à qui a su en tirer parti. 

On le sait peu. Mais c’est en France, et notamment en Anjou, dans le Languedoc, en Bretagne, ou encore en Normandie que se fixa sa culture. A elle seule, la Normandie représente, encore aujourd’hui, 80% de la culture de lin … mondiale.

Lors de votre prochain voyage sur les routes normandes, ouvrez-les yeux, vous verrez que la petite fleur bleue est omniprésente.

Depuis le XVIIème siècle, la France ne cesse de développer son savoir-faire pour arriver à ce qu’il est aujourd’hui : l’une des fibres naturelles textiles les plus réputées et appréciées dans le monde.

Dans cette histoire, maintenant plusieurs fois centenaires, un atelier tire son épingle du jeu.

Il s’agit de l’entreprise Lemaitre-Demeestere

Lemaitre-Demeestere , institution du Textile français 

L’atelier Lemaitre-Demeestere  jouit d’une position particulière : la 5ème plus ancienne société Textile de France.

Une institution.

Chez Atelier Particulier, notre mission est simple : nous vous ouvrons les portes des ateliers ! Bienvenue chez Lemaitre-Demeestere.

Créée en 1835, dans la commune d’Halluin (dans les Hauts-de-France), à l’initiative du maire de la ville, Edouard Lemaitre-Demeestere, la petite entreprise démarre son activité sobrement. Quelques métiers à tisser, répartis dans une poignée de maisons de la ville, suffisent pour lancer l’activité.

Mais, rapidement, l’avènement des chemins de fers et de la machine à vapeur booste les ambitions de l’entreprise.

En moins de 50 ans, la petite commune d’Hallouin se fait une place parmi les acteurs majeurs de l’industrie textile.

En effet, les métiers à tisser traditionnels sont alors épaulés par des machines plus conséquentes, semi-automatisées. Ces dernières soulagent le travail des artisans tout en leur permettant de se concentrer sur des finitions à valeur ajoutée. Tel que le bobinage, le canetage ou l’ourdissage

Comment expliquer ce succès ?

 Pour traverser le temps, l’atelier a un secret : il bénéficie d’une agilité opérationnelle rare pour le secteur.

Depuis le XIXème siècle, les machines ont évolué. Le savoir-faire, en revanche, reste le même !

Un savoir-faire qui s’adapte à son époque

Quelle est la première cause de disparition des savoir-faire ?

Il s’agit de la difficulté des ateliers à accompagner les évolutions d’usage et de mode de leur époque.

Chez Lemaitre-Demeestere, ce qui pourrait être faiblesse est fait opportunité. Depuis plus de 150 ans, la société ne cesse de faire évoluer son activité pour rester ancrée dans son époque.

En 1910 par exemple, les fils d’Edouard, Paul et Joseph Lemaitre rejoignent l’entreprise. Sous leur dynamique, l’atelier développe une activité de tissage de tissu d’ameublement en parallèle de la production de fil.

Pour cela, l’atelier capitalise sur son savoir-faire de confection du lin pour créer des tissus solides et esthétiques.

La finesse et la solidité d'un fil de lin dans toute sa splendeur. Pour la petite anecdote, il faut savoir que le lin est la fibre naturelle la plus solide au monde.

Le secret de cette adaptabilité réside dans la volonté de l’entreprise de protéger et transmettre son savoir-faire. Depuis ses débuts, la famille Lemaitre-Demeestere veille à valoriser la transmission familiale du savoir-faire.

Les parents prennent les enfants en apprentissage afin de partager la tradition. Et les enfants s’approprient ensuite le savoir-faire de leurs ainés pour s’adapter à leur époque. C’est un cycle vertueux qui a encore cours aujourd’hui.

Dans l'histoire de l'artisanat, le savoir-faire mécanique est bien trop souvent ignoré. Il est pourtant tout aussi important que le savoir-faire traditionnel. En effet, derrière chaque machine se trouve la main d'un artisan.

Voici un exemple.

Originellement, l’atelier est reconnu pour la finesse (extrême) de ses étoffes en lin. Les machines à tisser anglaises couplées au savoir-faire des artisans permettent de créer des tissus fins mais aussi solides.

Finesse et légèreté, à l'image de notre écharpe en lin chevron.

Puis au début des années 1990, la concurrence asiatique tire les prix vers le bas et inonde le marché de tissus très fins, certes, mais souvent plus fragiles.

Le sujet est pris à bras le corps par les dirigeants de l’atelier et ces derniers décident de capitaliser sur le savoir-faire des artisans pour développer une nouvelle technique de tissage

En quelques années, l’atelier se hisse parmi les 3 seuls tisseurs au monde à pouvoir confectionner un tissu si dense que le poids de l’étoffe atteint 1,5kg par mètre carré. Soit en moyenne 4 fois plus lourd que ce que l’on peut trouver sur le marché. Une performance qui montre la résilience et la volonté de préserver le savoir-faire de l’atelier.

Voici une laize de notre tissu. Pour chaque collection, nous devons acheter des dizaines et des dizaines de mètres de tissu.

Un savoir-faire récompensé

 Une chose est sûre : Lemaitre-Demeestere a marqué l’histoire du Textile en France. Et nous ne sommes pas les seuls à le reconnaitre.

 Lemaitre-Demeestere est le seul tisseur français à être reconnu Masters of Linen. Ce label garantit la traçabilité 100% européenne à chaque étape de transformation d’une pièce.  

Ainsi le Club Masters of Linen est la garantie maximale du lin 100% ''Made in'' Europe, de la plante au fil et au tissu. Une preuve d’excellence pour les professionnels et les consommateurs.

Encore peu connu, ce label va petit à petit s'imposer comme la référence européenne dans le lin.

Enfin, le prestigieux label Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV),que vous commencez à connaitre si vous nous suivez régulièrement, s’est intéressé au savoir-faire de l’atelier.

Pour rappel, le label EPV distingue et valorise le savoir-faire artisanal et industriel d’excellence d’ateliers et manufactures françaises.

 

Le label EPV c'est le label que nous suivons le plus. Il est à nos yeux le meilleur label du secteur pour protéger et valoriser les savoir-faire qui nous tiennent à coeur !

Fort de sa tradition, et de ses reconnaissances multiples, Lemaitre-Demeestere ne s’assied pas pour ses lauriers. Sa dynamique historique est venue s’affirmer de nouveau en juin 2020 par l’association avec le groupe coopératif Nat’Up, capitalisant sur le Made in France. Nous sommes encore plus fiers, cher Atelier Particulier, d’ajouter Lemaitre-Demeestere à nos ateliers partenaires de long terme !